Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : 2 gourmands en Chine !
  • : Notre vie à Shanghai. Un peu de ce qui nous étonne, nous révolte, nous émerveille et beaucoup de nos expériences culinaires !
  • Contact

Catégories

        
    
     
   
 
       
Jiaotong
 
         

        Best of 3



        reunionnaisdumonde





http://www.wikio.fr

28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 12:30

(Oui, bon. Je n'ai pas d'hélicoptère et surtout je n'avais pas emmené mon appareil photo pour prendre moi-même une photo.)

Hier soir, après avoir cherché un taxi libre pendant 20 minutes, avoir failli faire 3-4 accidents (ça m'apprendra à dire au taximan qu'on était pressés), on est finalement arrivés à temps au Shanghai Oriental Art Center pour assister à un concert de guitare (fingerstyle) avec Huang Jiawei (chinois / indonésien) et surtout Ulli Bögershausen. L'architecture du complexe culturel (dessiné par un cabinet français) est vraiment impressionante la nuit, l'intérieur est également très bien aménagé, très classe. Le concert s'est passé dans une salle semi-circulaire de style auditorium (environ 300 places) mais il existe d'autres très grandes salles de concert impressionnantes.

Comme ce que je craignais, le public chinois peut parfois être très dérangeant : certains persistent à utiliser leurs appareils photos (malgré les nombreuses interventions des ouvreuses), un autre a baillé très bruyamment entre deux morceaux, et d'autres trouvent toujours le moyen de faire du bruit (grattements, reniflements, téléphone portable qui tombe - quelle idée de jouer avec ça alors qu'on est censés écouter de la musique ?). Ils ne sont pas tous comme ça bien sûr, mais quand même ...
A part ça, le concert était très bien, et Ulli Bögerhausen, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est lui :



Il est un peu comme le maître du petit disciple coréen Sungha Jung (et pour ceux qui ne le connaissent pas non plus, allez tout de suite sur Youtube).

P.S : Aujourd'hui, c'est la fête des bateaux dragons. Je vous en dirai plus dans quelques jours !

Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 10:46

On est d'accord, le cadre est très beau, très moderne. On entre par une allée de bambous puis par deux portes coulissantes et on atterit brusquement dans une sorte de grand hangar très spacieux à deux étages. En face, à droite et à gauche on peut voir les cuisiniers préparer les plats. Un décor simpliste, une architecture aux lignes épurées, mais efficaces. Le Shintori est l'un des restaurants les plus beaux et impressionants qu'on ait faits à Shanghai. 

C'est au moment où la carte des plats arrive que ça se gâte. Déjà, on comprend tout de suite que Cityweekend nous a menti et qu'on ne s'en sortira pas avec moins de 199 yuans pour deux (20 euros). Et quand les plats arrivent à table, je sais tout de suite que ça va se terminer en brochettes dans la rue pour caler l'estomac de David. Certes, comme le décor du restaurant, les plats sont très esthétiques. Et j'avoue, les sushis étaient très bons. C'est une cuisine "neo-japonaise" avec des créations et des saveurs originales. Mais on en paie le prix.

L'assortiment de sushis est à 220 yuans, et les rolls au canard pékinois à environ 80 yuans. C'est tout ce qu'on aura mangé ce soir-là... dans ce restaurant (ensuite on a effectivement mangé une glace puis des brochettes, oui, dans cet ordre là). J'aurais été d'accord pour une addition à 300 yuans avec aussi peu en quantité, si la qualité dépassait celle d'Hatsune/Haiku ou du restaurant de sushis à Kyoto. Mais non. Malheureusement, c'était très bon mais pas extraordinaire.
Hé oui, on finit par devenir difficiles à force.



Où ? Shintori  803 Julu Lu, Jing An district.
Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 17:00

A deux minutes de chez nous, se trouve notre cantine cantonnaise. On y va quand on David a la flemme de faire à manger, quand on ne sait plus où aller manger pas trop loin, quand on a une subite envie de dim sum et autres plats cantonnais. C'est bon, c'est pas trop cher, on en a pour toujours moins de 80 yuans à 2 (74 yuans la fois dernière quand on était trop gourmands, 40 yuans si on se contente d'un plat simple chacun).

Là bas, on recommande :
- 烧肉 (shao rou, prononcez shaojow) encore connu sous le nom de siouyok (désolée pour le faux pinyin cantonnais), et j'ai oublié le nom du plat en français. En clair, pour les non-initiés, ce sont les petites tranches de porc à la peau croustillante à droite de la photo. C'est le meilleur qu'on ait trouvé à Shanghai pour l'instant, et il est incomparable à ceux qu'on trouve à La Réunion ou dans le 13ème à Paris.
- 叉烧 (cha shao) : sarcives (en créole), porc laqué (en français, je crois ...)
- 叉烧酥 (cha shao su) : comme un feuilleté avec des sarcives dedans (c'est trop bon), en premier plan sur la photo.
- 炒饭 (chao fan) : qu'on appelle riz cantonnais en France, sauf qu'en Chine ce ne sont pas que les cantonnais qui en font et ce n'est surtout pas l'espèce de riz jaune avec des ptits pois et deux trois morceaux de jambon.
Sur la photo vous trouverez aussi :
- en arrière plan, 萝卜丝酥饼 (luo bo si su bing) : un feuilleté avec du radis ou navet et plein d'autres trucs
- à gauche, une soupe de mines 汤面 (tang mian)
(...)

Où ? Notre cantine cantonnaise a un nom qu'on utilise jamais : Billy & Brothers 乐天小厨 .
Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 15:42



Aujourd'hui, au centre commercial Grand Gateway de Xujiahui, il y avait deux mannequins qui posaient pour une grande marque de bijoux. L'occasion pour vous messieurs d'admirer un beau spécimen de la gente féminine chinoise. J'avoue, elle était vraiment très jolie. Mais ne rêvez pas, elles ne sont pas toutes comme ça ici. C'est l'occasion aussi pour vous présenter l'un des centres commerciaux que l'on fréquente le plus, parce que c'est le plus près de chez nous et qu'on y passe pour prendre le métro.

Grand Gateway 港汇 c'est deux grandes tours jumelles de 225 mètres et 52 étages. Non les filles vous excitez pas, ce ne sont pas 104 étages de magasins : les 7 premiers étages à la base des tours sont des magasins et restaurants, le reste est occupé par des bureaux et appartements. Quand même, avec ces presque 7 immenses étages (équivalents à 14 étages) on a de quoi faire... et se perdre. Après 4 mois déjà passés ici, je pense que toute seule je ne peux pas retrouver la bonne sortie, mais pourtant je sais parfaitement comment trouver chaque magasin...J'y peux rien, je suis née comme ça. 

Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 06:30

Non, ma savate droite n'a pas servi de jouet à un chien, n'a pas non plus été mangée par un rat. Après une première journée d'utilisation, il s'est avéré que la lanière de ma savate gauche est plus lâche que celle de droite, et que l'impression sur ma savate de droite ne résiste pas aux frottements. Donc, à moins que mon pied gauche soit beaucoup plus fin que l'autre et que mon pied droit transpire tellement que ça décape tout, je dirais que ceci est l'illustration parfaite du "bon marché coûte cher".
En chinois, il y a d'ailleurs un proverbe qui dit : 好货不便宜,便宜没好货 (les bons produits ne sont pas bon marché, les choses bon marché ne sont pas de bons produits).

Paire de savates Roxy (fausses bien sûr, est-il nécessaire de le préciser ?) achetée à 15 yuans (1,5€) à l'immense marché de Qipu Lu.
Par contre, le faux jeans G-star de David tient bien lui (mais chut, j'ai rien dit, il n'y a pas 3 immenses buildings remplis de contrefaçons à Qipu Lu et on n'achète pas de contrefaçons nous).

Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 08:10
Après les brochettes de nuit, les galettes à toutes heures, la nouvelle obsession culinaire de David sont les 炒面 chaomian ("mines sautées") de nuit. En fait, il n'y a pas que des mines sautées, on peut choisir toutes sortes de "mines/mian" (fines, grosses, pâtes de riz, vermincelles) ou du riz, choisir d'y mettre de la viande ou pas, choisir d'y mettre du piment ou pas. Ils y rajoutent également des légumes et les doses sont généreuses. Le prix : 5 yuans sans viande, 7 yuans avec, soit 50 à 70 centimes soit le prix d'un malabar ou une pièce trouvée dans le métro ou une baguette de pain ou un timbre.

Bon, j'entends déjà de là (la voix de ma maman ;p) : "Ah ! Mais c'est pas propre ces trucs là ! Il faut faire attention !". Hé ben, si si ! Celui où on va est propre (j'ai vérifié moi-même, ne croyant pas David), sûrement plus propre que beaucoup d'autres restaurants, et en plus ils sont gentils (plutôt rare ici). Et c'est bon.

Par contre, pas tous les soirs, hein. Parce qu'apparemment les ingrédients secrets du goût consistent en des petites doses de poudres mystérieuses. En même temps -encore une fois-, c'est aussi sûrement ce qu'ils utilisent dans beaucoup de restaurants.


Mon plat d'hier soir, fait en 2 minutes chrono :



 
Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 14:05

Quand on est au bord de la crise de foie, ou qu'on a tout simplement marre de manger chinois (oui, ça arrive ... même aux plus résistants), rien de mieux qu'une bonne salade. A Element Fresh, on trouve des salades, des sandwichs chauds, des jus de fruits frais et smoothies pour nous faire oublier les plats sautés brillants d'huile. Je pense que notre manque en cuisine occidentale altère un peu notre jugement, mais quand même c'est vraiment très bon. Les salades ou sandwichs sont autour de 60 à 80 yuans (6 à 8 euros), relativement cher, mais les portions sont plus que généreuses. Je n'ai pas pu finir ma salade (ok, je ne suis pas la référence en la matière), et David a peiné pour manger son sandwich et finir ma salade (ça c'est déjà plus révélateur). Et si on est un peu flemmard pour faire les 15 minutes à pied jusqu'au restaurant, on peut se faire livrer à domicile (comme le mac do d'ailleurs).

Et pour info, Element Fresh va bientôt ouvrir un restaurant à Paris !
Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 15:19

Vous avez peut être remarqué que mes posts sur les restaurants se font un peu plus rares ces temps-ci. Pour ceux qui ne le savent pas encore, on part au Japon dimanche (hé oui, la vie est belle) et donc on est censés être au régime et économiser un peu d'argent. Bon bien sûr, il y a toujours des entorses au règlement.

Après avoir essayé le restaurant coréen en bas de chez nous, j'étais très déçue. Pas de saveur Wudaokou à Shanghai. Et puis, au détour d'un immense centre commercial de 6 étages, on est tombés sur le restaurant Pankoo. Des personnes attendaient devant l'entrée, un ticket à la main ... bon signe. Ok, c'est un peu l'usine, les clients défilent et les serveurs circulent de partout. Mais le personnel est à la fois très efficace et serviable (ce qui est assez rare ici). Chaque table est équipée d'une grille, la spécialité ici étant le barbecue coréen.
Nous avons commandé :
- deux plats de viande : du boeuf mariné et des ptits rouleaux de porc-poulet
- des champignons
- un bibimbap (l'équivalent du riz cantonnais coréen ... bon ok, j'arrive pas à l'expliquer et j'ai pas de photo, allez ici)
- la salade, le kimchi + autres condiments étaient gratuits.
Les deux sauces orange que vous voyez en premier plan étaient trop bonnes. On prévoit d'en acheter des barils.Surtout celle du milieu, qui doit être la même épice utilisée sur les
brochettes de moutons dans la rue. Le truc jaune de gauche est juste dégueulasse, j'en ai bu/mangé une gorgée et je sais pas ce que c'est. C'est juste sucré, sûrement un dessert, avec une consistance très bizarre, c'est pas bon.
Tout le reste était très bon et copieux. On a mangé pour 100 yuans (10-12 euros) à deux, sachant que le bibimbap était en trop : toujours les yeux plus gros que le ventre...

Où ? Quelque part dans l'immense centre commercial Cloud Nine à la station de métro Zhongshan Park.

Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 10:13


Honte à moi j'ai oublié de vous présenter la Nanjing Lu, l'équivalent de Wangfuqing à Pékin, des Champs Elysées à Paris, de la Rue des Bons Enfants à St Pierre, de la rue Maréchal Leclerc à St Denis. Vous aurez compris, Nanjing Lu est une grande avenue commerciale piétonne qui fait 6 km de long.

Quand vous faites votre premier pas sur cette avenue, surtout évitez de parler trop fort en français ou autre langue étrangère. Si vous n'avez pas une tête de chinois, tant pis pour vous. Il y aura systématiquement un vendeur ambulant pour vous aborder harceler en vous répétant "DVD ? Watch ? Bag ?".
Ce qui a le don d'énerver David, heureusement qu'il y a un grand magasin Nike et un grand Lining pour le calmer. Moi, je préfère Nanjing Lu la nuit, c'est beaucoup plus féerique avec toutes les lumières ... avant 22h (fermeture des magasins).
Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 00:00

Repost 0
Published by °·:* Fact*:·° 陳慧儀 - dans Shanghai
commenter cet article